croquis grue NANTES,
MEMOIRES D'ESCALE

Cassette en vente à la Maison des Hommes et des Techniques (Nantes)
 

Jusque dans les années 60, le port de Nantes était l'un des plus importants ports de commerce français. Porte océane, il ouvrait la route des Amériques et de l'Afrique. Marins et dockers se pressaient sur les quais. Dans les chantiers navals, des milliers d'ouvriers bâtissaient des énormes navires.
Aujourd'hui, le port s'est vidé de toute vie. Les bateaux ne viennent plus faire escale et les chantiers ont fermé. Reste le halo idéal formé par les images, les souvenirs et les rêves.
La caméra part à la recherche des traces et des récits de cette vie disparue. Déambulation dans la mémoire des lieux, ce film est le témoignage de la fin d'un monde mythique qui continue à vivre dans le coeur des hommes et dans l'âme d'une ville.
Enquête menée à travers l'histoire du port, elle nous donne à voir le contraste entre la parole vivante des personnages et les traces enfouies sous les ronces. Une géographie trop vite oubliée avec les ruines du siècle qui s'achève.
"Nantes: peut-être avec Paris la seule ville de France où j'ai l'impression que peut m'arriver quelque chose qui en vaut la peine, où certains regards brûlent pour eux-mêmes de trop de feux, où pour moi la cadence de la vie n'est pas la même qu'ailleurs, où un esprit d'aventure au-delà de toutes les aventures habite encore certains êtres, Nantes, d'où peuvent encore me venir des amis..."
                                                     André BRETON, NADJA, 1928.
PROJET TOURNAGE FICHE TECHNIQUE REPERAGES
ACCUEIL